Vertus lactées – Equalya

 Vertus lactées – Equalya

Au Haras de la Vallée des Haflinger à Degré, la marque sarthoise Equalya transforme le lait de jument en cosmétiques bio de grande qualité.

Il s’appelle Hope. Né la veille, le poulain titube sur ses jambes pour se relever, le souffle de sa mère sur sa toute jeune robe. « C’est la période des naissances », précise Stéphanie Cosnet, la directrice du Haras de la Vallée des Haflinger. Tout proche, dans un autre box, Honey lui a juste deux jours. « Chaque année, de mars à mai, une trentaine de poulains naissent ici. » Et cela depuis plus de 15 ans…

L’histoire commence en 2000 lorsque, durant un voyage à l’étranger, Gilbert Cosnet tombe sous le charme de cette race de petits chevaux de selle (et de trait léger) qui trouve ses origines en Autriche et dans le Nord de l’Italie. Ce fils d’agriculteur sarthois fait l’acquisition de deux juments : Iriane (21 ans) qui vit aujourd’hui une “retraite“ paisible au Haras, et Ivana. Connaissant les vertus du lait de jument, il décide de lancer rapidement, avec son fils Guillaume, un élevage de 20 chevaux, en vue d’en “récolter“ le lait pour le transformer en compléments alimentaires puis en cosmétiques. Arrivée en 2006 pour s’occuper du troupeau, aujourd’hui de 60 équidés, Stéphanie adhère à la philosophie du Haras : « le but premier est de faire perdurer la race. Ici, aucun des chevaux ne finit à l’abattoir. Certains poulains et poulinières sont vendus à d’autres haras ou à des particuliers. » Sur les 200 à 300 naissances annuelles d’Haflingers en France, le Haras en compte 10%. « Dernièrement, 4 de nos poneys sont partis en Corée. » Comme pour les races canines, chaque “hôte“ du Haras est confirmé et titulaire d’un pédigré dans lequel figure toujours le nom d’une des seules 7 lignées existantes de la race.

La traite avec le poulain

En respectant leur cycle naturel et leur bien-être, 25 poulinières sont traites 4 fois par jour de juin à octobre, selon un procédé unique : « ici, tout est fait en respectant l’animal : une seule jument est traite à la fois, avec son poulain qui commence et finit la tété. »
A chaque fois, environ un litre est tiré : « nous ne sommes pas dans la notion de gros volume. » Dans une année, dix tonnes de lait sont extraits. Et le week-end, repos pour ses “dames“ qui restent au pré.

A côté des écuries, les bureaux où des présentoirs, posters et autres supports de communication de la marque Equalya sont “affichés“ : « notre marque de cosmétiques bio au lait de jument existe depuis 2006, confie Stéphanie qui travaille avec Justine Legay, sa belle-soeur pour développer Equalya. En 2010, la gamme a été repensée dans le respect du consommateur, de l’environnement, du monde animal et végétal. »

Deux labels reconnus, Ecovert Greenlife et Cosmebio, certifient les gages de sérieux et de qualité de tous les produits déclinés : « Pour exemple, nous faisons chaque jour deux analyses de notre lait. » Pour la préservation de toutes les qualités (vitamines, omega…) de ce “nectar“, la lyophilisation est effectuée à 35° contre près de 300° dans la grande distribution. Installé dans le Tarn-et-Garonne, le laboratoire partenaire certifie une production sans OGM, parfums de synthèse et autres parabens. Sur les blogs de beauté, les chroniqueuses sont fans. « Je me prends pour Cléopâtre », écrit MélanouchMakeup. « Au début, j’étais sceptique. J’ai vu ma peau plus douce au fil des douches ! »,
s’exclame La Bulle de Cicirena. Aujourd’hui, les produits se commercialisent principalement lors de ventes à domicile. Anne-Sophie Passenaud a rejoint la “team“ pour organiser également la mise en place (en direct) dans les boutiques bio et autres instituts.

« Avec la volonté de démarrer en Sarthe, là où se trouve le berceau de ce savoir-faire. »

Un développement prêt à partir au galop !

Philippe Laville

Philippe Laville

https://www.happy-sitiz.fr

Le Mans, ma ville, la Sarthe, mon département, je les adore et vous invite à partager mes coups de cœur. Passionné par les gens qui osent et qui cassent les codes, j’anime une rédaction qui n’a de cesse de vous étonner. Je vous les présente.

VOUS DEVRIEZ ÉGALEMENT AIMER

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x