Ichtyosaure Park

 Ichtyosaure Park

Chercheur et préparateur de fossiles, Gabriel Delaroue sillonne la planète pour trouver des squelettes d’animaux ayant vécu il y a des millions d’années.

Tout a commencé avec une pelote de rejection. A l’école, Gabriel Delaroue, 7 ans, est médusé, tout en décortiquant
cette boulette de régurgitation d’une chouette : « Dedans, il y avait un squelette de rongeur ! » Fort de cette découverte, c’est certain : Gabriel suivra les traces d’Indiana Jones !

A dix ans, il sillonne la campagne autour de Joué-L’Abbé à la recherche de fossiles. A 14 ans, il trouve sa première big ammonite. En stage de 3e, il part au Museum d’Histoire naturelle de Toulouse. « J’avais écrit à tous les musées de France. » Il rencontre le paléontologue Yves Laurent. « Il m’a fait travailler sur un gastornis, un grand oiseau qui a vécu il y a 50 millions d’années », se souvient-il. Deux ans plus tard, le voilà à Rabat chez un négociant en fossiles. « Une semaine début juillet pour découvrir, puis je suis revenu tout le mois d’août. » En classe, Gabriel cravache pour décrocher un bac S. Une licence en géologie à l’Université du Mans, un Master de paléontologie des vertébrés à Poitiers puis un second à Montpellier, Gabriel ne se voit pas poursuivre en doctorat : « je n’avais pas la fibre pour travailler dans un musée à dépoussiérer les squelettes. »

Lui a besoin de terrain, de fouilles, pioche à la main et sac à dos sur l’épaule. Durant ses études, Gabriel a d’ailleurs monté son association pour financer ses premiers voyages.

En 2015, il a exposé au Lycée Yourcenar des fossiles rapportés d’une de ses excursions au Maroc.

Arctique et Wyoming

Six ans plus tard, en compagnie de ses deux associés, François-Xavier Blouet et Luc Ebbo, paléontologues éclairés qu’il a rencontrés sur des bourses d’échange, il sillonne la planète, pour dénicher notamment des ossements du ichtyosaure, grand reptile marin apparu il y a 250 millions d’années. Sous la bannière Missing Link, leur quête les a déjà menés dans le grand froid du Svalbard, situé dans l’océan Arctique, ou sous la canicule de Lusk, en plein “désert“ du Wyoming : « nous sommes parmi les plus grands spécialistes de ce diapside marin.

Nous détenons le plus grand au monde jamais trouvé, un squelette de 8,50 m de long. » Dans l’ouest américain, le trio a oeuvré pour un milliardaire. Le deal était simple : part égal du butin pour le mécène et les intrépides chercheurs. Dans des endroits escarpés ou en plaine (avec tractopelle à la rescousse), Gabriel et ses compagnons ont extrait près de 5 tonnes de roche !

A côté de son atelier, à l’ombre d’une clairière boisée, le butin dort sous des bâches, en bloc de 400 kg, chacun “langé“ dans un cocon de plâtre : « il reste maintenant à découvrir ce qu’il y a dans chaque pièce. » Car l’autre job de ce découvreur de fossiles est de faire “renaître“ tous ces “trésors’’: « Mon travail est de les rendre attractifs pour les spécialistes, les collectionneurs ou le grand public. » Dans la grange de stockage, des dizaines de fossiles sont prêts à partir. Direction le Musée d’Histoire naturelle de Fribourg. Coupes transversales encore ancrées dans la roche, squelettes en 3D laissés dans la position retrouvée… « Chaque pièce provient de notre expédition en Arctique, où nous avons trouvé pas mal de placodermes, poissons parmi les tout premiers vertébrés gnathostomes possédant une mâchoire. » Véritable
oeuvre d’art, Gabriel marque de sa patte chaque fossile.

Se faisant progressivement un nom, son travail, comme celui de son équipe, est atypique. Durant le confinement, il devait retourner dans le cercle polaire accompagné, d’une équipe de TF1. « Ce n’est que partie remise », conclut-il, avant de retourner travailler sur une tête
d’elasmosaure, vieille de 80 millions d’années !

Vincent Vega

Vincent Vega

https://www.happy-sitiz.fr

Plutôt rock, Vincent ne fait pas de concession. L’originalité et la passion sont les moteurs de sa quête éternelle. Tenace, il piste chaque nouveau commerçant, artisan unique, incroyable artiste ou chef d’entreprise insolite.

VOUS DEVRIEZ ÉGALEMENT AIMER

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x