La voie du bonheur – CMK France

 La voie du bonheur – CMK France

Le Centre de Méditation Kadampa France, installé au Château de Segrais à Saint-Mars d’Outillé, est un havre de paix, ouvert à tous.

« Au départ, je suis venu ici pour me retrouver. » Parti d’Alsace, le jeune homme est arrivé à Saint-Mars d’Outillé. Il n’en est plus reparti. Depuis, Kelsang Sangyé (son patronyme monastique), coordinateur des programmes spirituels du Centre de Méditation Kadampa France, est “en route“ vers le bonheur. Pendant la visite, le jeune homme nous en dit plus sur la Nouvelle Tradition Kadampa : « A l’origine, le bouddhisme kadampa est une tradition mahayana très ancienne fondée par Atisha, maître indien du début du XIe siècle, qui a participé à la réintroduction du bouddhisme au Tibet. Et c’est Guéshé Kelsang Gyatso, installé en Angleterre dans les années 70, qui a créé ce courant. » Né au Tibet en 1931, ordonné à 8 ans, ce moine étudie durant vingt ans dans les meilleures universités du pays. En 1977, il est invité pour enseigner la tradition du Mahayana dans un institut britannique. Kelsang Dana, parmi ses premiers disciples français, vit aujourd’hui une retraite paisible à Saint-Mars. Elle en parle avec ravissement : « Tout de suite, j’ai compris que cet homme avait une qualité d’esprit merveilleuse, qu’il était capable de décortiquer avec simplicité toute la complexité du sujet, pour suivre la voie du bonheur. »

Cet enseignant comprend surtout que l’Occident a besoin de “codes“ différents, plus modernes, pour être guidé. Il conçoit alors trois programmes : le général (introduction au bouddhisme pour débutants), le fondamental (étude approfondie) et celui pour la formation d’enseignants. Et, en 1991, il fonde sa propre tradition bouddhiste, la Nouvelle Tradition Kadampa.

Le centre national en Sarthe

A ce jour, la NTK a “essaimé“ environ 1 200 communautés résidentielles et groupes dans le monde entier. Notamment au Canada et aux USA. En Europe, la NTK est très présente ; bien sûr, au Royaume-Uni mais aussi en Allemagne, en Espagne et en France. Dans l’Hexagone, la Tradition a acquis en 2007 le Château de Segrais. Kelsang Dana se rappelle :
« d’abord installée à Paris, La Nouvelle Tradition Kadampa n’a cessé de grandir. Philippe Buisson, vétérinaire au Mans, était alors un adepte de la Tradition. Il venait régulièrement à Paris suivre les enseignements. Il a proposé de créer un groupe au Mans comme il y a en aujourd’hui beaucoup en France. C’est comme cela que la NTK est “arrivée“ en Sarthe. »
Devant le “succès“ de la branche française, Guéshé Leksang Gyatso décide de lui “offrir“ un véritable écrin : un centre de méditation et de retraite, dans le cadre de son Projet international de Temples qui vise à ériger partout dans le monde des lieux dédiés à la paix. Venu visiter le Château de Segrais, il tombe sous le charme de cette demeure sarthoise. « Petit à petit, la Tradition l’a retapée, précise Kelsang Sangyé, pour en faire ce chaleureux lieu d’accueil et d’échange. »

Aujourd’hui, le Centre compte une vingtaine de résidents à l’année dont une dizaine de moines et moniales et des personnes qui, dans le cadre du séjour dit “d’entraide“, participent aux tâches communautaires (jardinage, cuisine…) et peuvent ainsi bénéficier du gîte et du couvert, tout en suivant les enseignements. Les autres membres bénévoles de la communauté vivent au Mans ou les alentours. Pour s’occuper des enseignements, Guèn Kelsang Eupamé, directeur spirituel national de la NTK en France, est entouré de “guides“ qualifiés. Au programme, en plus de récurrentes festivités, le Centre propose des séjours à la carte sur des thèmes comme la méditation, ouvrir son coeur, guérir le passé pour aller de l’avant.

Dans une tranquillité et une sérénité où prospère le… bonheur.

Philippe Laville

Philippe Laville

https://www.happy-sitiz.fr

Le Mans, ma ville, la Sarthe, mon département, je les adore et vous invite à partager mes coups de cœur. Passionné par les gens qui osent et qui cassent les codes, j’anime une rédaction qui n’a de cesse de vous étonner. Je vous les présente.

VOUS DEVRIEZ ÉGALEMENT AIMER

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x