Institut National des Arts et du Music-Hall

Fleur Copin, danseuse du Crazy Horse, Rachel Valery, choriste de la comédie musicale Chicago, Nathalie Dupuy, coach à l’émission The Voice ou encore Wilfried Bernard, parti dernièrement au Canada pour Notre Dame de Paris… Quel point commun réunit ces 4 artistes ? Tout simplement, l’Institut National des Arts et du Music-Hall installé au Mans depuis 2005. Alain Heuzard, président de La Flambée, en est le créateur : «  Avec l’évolution de la revue, la création de cette école s’est avérée indispensable. Depuis le début, nous sommes ici dans la transmission du savoir. Il était devenu primordial de baliser cette éducation afin de donner la possibilité aux jeunes artistes d’avoir une filière organisée. »
Unique en son genre, loin du “rêve“ payant des écoles privées, l’INM est né après mûre réflexion. Sa directrice Marion Louveau explique : «  Avant de se lancer, il y a eu une longue étude durant laquelle le milieu du music-hall a été largement consulté. » Pour la dessiner, Alain Heuzard s’est également inspiré d’une initiative de Jack Lang, alors ministre de la Culture : «  Dans les années 80, il a structuré les métiers du cirque en créant des filières de formation. Il a réinventé cet univers avec le succès qu’on lui connaît en France. » A sa genèse, l’INM anticipe la professionnalisation complète de la troupe de La Flambée. Depuis 2005, l’école est ainsi devenue la “couveuse“ de bon nombre d’artistes de la revue mancelle. (La suite dans notre numéro 49 page 24-25)